Ouattara Dominique

Dominique Ouattara, Day of the African Child 2011

Posted in Actualités,Afrique,Côte d'Ivoire,Dominique Ouattara,Ouattara by admin on juin 21st, 2011
Dominique Ouattara, First Lady, Day of Africain Child
Dominique Ouattara, Day of Africain Child

 

« United Nations decreed, since 1991, June 16th « Day of the African child « .

As we all know it, this date commemorates the sad anniversary of the massacres of the children of Soweto in 1976.

Even if henceforth it has a wider vocation, it is compulsory to note down how far this day has this year, a particular meaning in our country.

Indeed, we are getting out of a hard time to go towards a big hope.

The first victims of the wars are always the children when they undergo the violence of the adults, when they can’t go to the school, and when they are deprived of any affection.

We who are, with some others, on the ground of the concrete actions since two decades, know that an anxious and weakened child can be later a tormented and hostile adult.

It is to ward off such a fate that we have created the Foundation Children of Africa which undertook numerous initiatives in favor of the children on the continent.

The World Day of the Child is an additional opportunity so that the child is at the center of all our actions. sex crimes
Millions of children live in distress. The statistics do not point enough to their suffering.

All the African countries in diverse degrees are confronted with multiple problems related to childhood.
Here, they are children given up to themselves and to the dangers of the street, there some are enslaved and skivvy in a shameful way.

The theme of this Day of the African Child: « All Together for Urgent Actions In Favor Of the Children of the Street » seems, to me, mattering in many respects.

Indeed, big is my pain to notice that the number of the children living for the greater part in our cities, of no fixed abode, or who live in the street, has increased considerably these last years.

These children are in desperate straits and only ask for a stretched out hand to extract them from this abyss which sucks them up inexorably. Their place has to be on the benches of school and not in the street, to acquire the knowledge and come true in society.

As for me, my determination to help the children of the street will be in the straight line of my previous actions in favor of the welfare of children.

I would like, by this appeal, to mobilize all necessary human and material energies so that, together, we can build a better Future for these children.

As far as I am concerned, the serious problem of child labor on plantations, although efforts have been made in our country, we are still faced with this tragedy linked to agricultural economy.

Indeed, it is necessary to act upstream on the traffic bringing children in the plantations of coffee and cocoa. Such an action involves regional cooperation that we must support with all our strength.

In addition, specific actions will have to be taken at the national level by raising awareness and by enforcing law in Côte d`Ivoire.

I call to everyone`s commitment, to solidarity and to the sense of long tradition of hospitality of every Ivorian for distressed children to be welcomed into the families and entrusted with love.

On this day of the African Child, I have a special thought for all child victims of humanitarian crisis: displaced children, children without access to basic social services, children unprotected, children witnesses or victims of violence.

Our children are our Future; let’s protect them today against any form of exploitation, let’s give them the means to build tomorrow a strong Nation. Their health, training and their education will be the token of the worldwide influence of our beloved country. »

Dominique Ouattara,
First Lady of Côte d’Ivoire
CEO of Children of Africa Foundation

Afrique : Quand Dominique Ouattara s’engage dans la lutte contre le VIH

Posted in Actualités,Afrique,Côte d'Ivoire,Dominique Ouattara,Ouattara by admin on juin 1st, 2011
Dominique Ouattara au G8 en 2011

Dominique Ouattara et Carla Bruni Sarkozy réunies au G8

 

 

Le 37 ème sommet annuel du G8 qui s’est tenu du 26 au 27 mai dernier à Deauville était aussi celui des Premières Dames.

Pour le dernier jour du sommet, la Première Dame de France, Mme Carla Bruni Sarkozy a reçu des hôtes de marques au nombre desquels dont Mme Dominique Ouattara (Première Dame de Côte d’Ivoire, accompagnée de Mme Nadine Sangaré, Directrice Côte d’Ivoire de la Fondation Children Of Africa), Laureen Anne Teskey Harper (Première Dame du Canada), Mme Alpha Condé (Guinée Conakry),Mme Issoufou Mahamadou (Niger), Sveltlana Medvedeva (Russie),Mme Abdoulaye Wade (Sénégal), et Mme Ban Ki Moon (l’épouse du SG de l’Onu) et des experts (Michel Kazatchkine, Directeur exécutif du Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme et Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONU SIDA).etc.

Aux côtés de ces grandes Dames des experts ont été invités à à participer aux échanges : Michel Kazatchkine, Directeur exécutif du Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme et Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONU SIDA.

Mme Carla Bruni Sarkozy  a expliqué à l’assistance son engagement dans la lutte contre le SIDA et l’illettrisme. Puis elle a souhaité l’engagement de ses pairs dans la protection des mères et des enfants dans la pandémie du siècle et contre l’illétrisme. Chaque Première Dame a fait le point de la situation dans son pays et les politiques en cours non sans affirmer leur engagement dans cette lutte.

Mme Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire, a notamment fait remarquer ceci : « Après plusieurs années de crise, la Côte d’Ivoire entame une phase nouvelle avec la conviction que la stabilité et la démocratie vont lui permettre de réaliser des progrès significatifs, surtout dans le domaine de la santé (..) »

Parlant de la situation de la pandémie dans son pays, Mme Dominique Ouattara a relevé que le taux de la prévalence nationale selon une dernière enquête du ministère de la santé est de 4,7%.

Par ailleurs, sur un million (1.000.000) de femmes enceintes chaque année en Côte d’Ivoire, cinquante mille femmes (50.000) sont séropositives.

Dominique Ouattara s’est engagée dans une vision dénommée « une nouvelle génération sans SIDA ». Pour ce faire, la Côte d’Ivoire va:

  • renforcer le système de santé par une nette amélioration de l’accès aux soins ;
  • multiplier les centres de dépistage précoce dès la naissance de l’enfant ;
  • conseiller et promouvoir le dépistage systématique chez les femmes enceintes ;
  • augmenter les ressources financières allouées à la protection maternelle.

Madame Dominique Ouattara – Actualités

Posted in Actualités by admin on mars 24th, 2011

Dominique Ouattara

Dominique Ouattara - Actualité

Q : Madame Dominique Ouattara, vous avez cité tantôt des pays dans lesquels vous intervenez. Qu’est-ce qui préside au choix de ces Etats ?

Dominique Ouattara : C’est très simple ! La Fondation essaie de ne pas faire de dépenses inutiles, de ne pas dilapider les moyens mis à notre disposition par les donateurs. Nous utilisons donc nos propres structures et choisissons des endroits où nous sommes sûrs que les projets iront à leur terme. C’est cela le plus important.

Q : Et comment ça se passe dans ces pays ? En clair, avez-vous des échos de vos activités ?

Dominique Ouattara : Ça se passe très bien, mais il y a tellement de besoins ! Les gens nous appellent pour dire qu’on devrait intervenir à tel endroit où à tel autre. Finalement, l’on a l’impression que nos dons sont une goutte d’eau dans la mer. C’est un peu cela notre difficulté.

Q : A l’approche de l’échéance électorale, que répondez-vous à ceux qui pourraient penser à un prix à relent électoraliste, étant donné qu’il pourrait attirer sur vous et votre époux les faveurs de l’opinion ?

Dominique Ouattara : Non, je ne le pense pas. L’opinion sait que nous faisons depuis une dizaine d’années un travail considérable concernant la Fondation qui ne pose pas des actes seulement en Côte d’Ivoire mais dans d’autres pays d’Afrique. Il ne peut donc y avoir de relent électoraliste.

Dominique Ouattara et son engagement

Posted in Actualités by admin on mars 17th, 2011

La première et plus fervente supportrice du candidat Alassane Ouattara est sans conteste son épouse, Dominique Ouattara. Elle l’encourage et le conseille avec bienveillance sans hésiter à se servir de son expérience de femme d’affaires.
« Il m’écoute et tient compte de mes avis, mais prend seul ses décisions », aime à répéter Dominique Ouattara.

Pour Dominique Ouattara, « la gratuité des soins, c’est possible et c’est faisable en Côte d’Ivoire, il suffit tout simplement de le vouloir ».
Pour en apporter la preuve, Madame Dominique Ouattara explique que « l’ONG Servir et Children of Africa, ont réussi à consulter et soigner gratuitement plus de 10 000 Ivoiriens. Ils sont venus de tous les quartiers du district d’Abidjan pour espérer avoir de quoi, se soulager les maux qu’ils traînent depuis longtemps faute d’argent ».

Madame Dominique Ouattara a sans relâche martelé ce message pendant la campagne.
« Le 28 novembre, vous devez choisir entre les problèmes et la solution. Quelle mère donnerait sa voix aux déchets toxiques ou choisirait un gouvernement qui apporte des problèmes plutôt qu’un gouvernement qui a des solutions ? Chers amis, ne vous laissez pas tromper Votez pour ADO la solution ».

Dominique Ouattara et l’enjeu de la santé

Posted in Actualités by admin on mars 17th, 2011

Dominique Ouattara n’est pas une militante, et son engagement politique se limite à soutenir son mari, ce qui ne l’empêche pas d’avoir des idées et des combats, comme celui de la réforme du service de santé.

A la veille de l’élection présidentielle, Dominique Ouattara avait lancé un appel aux Ivoiriens qui étaient attendus aux urnes : « Nous savons tous que la santé est aujourd’hui notre bien le plus précieux. Un pays ne peut se développer sans une population en bonne santé. »
« C’est pourquoi, la santé doit être une priorité absolue pour nos dirigeants » concluait Mme Dominique Ouattara tout en rappelant qu’à la veille de l’élection présidentielle, cela n’était malheureusement pas encore le cas en Côte d’ Ivoire.

Une opportunité que Mme Dominique Ouattara invitait les populations à saisir lors du 28 novembre : « Lorsque vous serez dans l’urne, vous devez choisir entre celui qui vous propose de réduire les problèmes primordiaux de la santé et celui qui vous vend des projets qui ne se réalisent jamais. »

Pourtant Dominique Ouattara n’est pas une femme politique  et possède une certaine idée de l’indépendance. « Nous ne dépendons pas l’un de l’autre, et chacun met du sien quand arrivent les échéances. […] Nous consacrons chacun une partie de nos avoirs à la politique », explique Dominique Ouattara.
Malgré cela Dominique Ouattara se plie de bonne grâce et avec réussite à l’exercice des bains de foule et autres meetings, tout en adaptant le pagne à des coupes haute couture, un style africain en touche discrète.